Bruit moteur du rideau métallique : quand s’inquiéter ?

Tous les rideaux métalliques dégagent, au moment de leur ouverture ou leur fermeture, un petit son dû au frottement de l’acier. Si les modèles motorisés sont à priori moins bruyants que les modèles de rideaux de fer manuels, un petit dysfonctionnement risque d’avoir lieu et provoquer un son horrible. Pour que la situation ne vire pas au cauchemar, créant des nuisances avec votre voisinage, il est recommandé de comprendre les différents bruits du moteur d’un rideau métallique et distinguer ceux face auxquels il faut réagir.

Comment distinguer le bruit du moteur qui inquiète ?

Lorsque vous installez un rideau métallique, il est tout à fait normal que vous entendiez des sons de frottement ou de ronronnement du moteur lors de l’ouverture ou de la fermeture de l’engin. D’ailleurs, sachez qu’il existe bel et bien des modèles de rideaux fournis avec un limiteur du désagrément sonore, très utile pour les commerces qui ouvrent trop tôt ou ferment trop tard dans la journée.

Toutefois, si vous commencez à entendre des bruits de résistance, de grincement et d’accroche de l’acier ou des sifflements, c’est qu’il s’agit d’un signal alertant d’un dysfonctionnement quelque part. Tendez un peu l’oreille et essayez de comprendre si le sifflement est constant ou passager. S’il est constant, c’est que le moteur du rideau métallique est en train de vous lâcher. Il faut tout de suite localiser l’origine du problème au risque de mettre tout le système à l’arrêt.

Pourquoi un tel bruit du moteur des rideaux métalliques ?

L’usure prématurée est la hantise des rideaux métalliques motorisés. Lorsque les éléments du moteur ne sont pas bien placés à l’intérieur, le système peut vite se détériorer créant ainsi une nuisance sonore exprimée par des sifflements. Le temps est aussi coupable des bruits que vous entendez au niveau du moteur. Lorsque ce dernier arrive au bout de sa vie, ne vous attendez pas à pouvoir l’actionner dans le calme absolu.

D’autres éléments peuvent mettre en péril l’activité du moteur de vos grilles de fer, et par conséquent provoquer ces bruits, dont on cite :

  • Le manque d’entretien et de lubrification des pièces du moteur ;
  • L’usure du condensateur qui dégage des sifflements aigus.
  • La non-compatibilité du moteur au poids du rideau : la puissance du moteur doit être compatible avec le poids du fer à soulever. S’il y a un écart entre les deux, cela risque d’abuser le moteur à coup de la force qu’il exerce pour tirer le rideau. Dans ce cas, c’est des essoufflements que vous allez entendre à chaque fois que vous actionnez le moteur.

Pourquoi vous entendez des bruits de grincement de l’acier ?

Pourquoi vous entendez des bruits de grincement de l’acier ?

Autre que les bruits émanant du moteur, l’acier qui compose vos rideaux métalliques dégagent également des sons d’alerte. C’est le cas, par exemple, lorsque vous entendez un couinement qui émane de la sortie d’une roulette du rail. Lorsqu’une lame est démise, elle provoque un bruit de ferraille. Finalement, le bruit le plus commun est celui du frottement de l’acier provoqué par un défaut de graissage des coulisses. C’est pour cela qu’il est essentiel de prendre soin de vos grilles.

Que faire pour atténuer le bruit du moteur des rideaux métalliques ?

La corrosion, le mauvais entretien, le mauvais serrage ou le mauvais placement des pièces qui composent le rideau métallique motorisé sont parmi les défaillances qui provoquent son bruit de grincement nuisible au voisinage. Quelques solutions se présentent, tout de même, à vous pour atténuer le bruit.

Lubrifiez les composantes du moteur

Pour que les engrenages et les roues du moteur fonctionnent sans soucis, n’oubliez pas de lubrifier de temps en temps les pièces du moteur de vos rideaux. Pour atteindre les différentes pièces, il suffit de soulever le couvercle du moteur, mais faites attention au poids de la boite qui peut être assez lourd sur une seule personne.

Demandez également à votre fournisseur de rideaux métalliques quel type de lubrifiant est le bon pour éviter les huiles épaisses et la graisse au risque d’endommager le moteur.

Faites un premier diagnostic en vue de simples réparations

Lorsque vous détectez ces alertes sonores, ôtez le couvercle du moteur de vos rideaux de fer et jetez un coup d’œil sur l’état de ces pièces. Vérifiez s’il y a bien des pièces desserrées ou endommagées, si le moulinet et la roue sont bien positionnés sur le rail et assurez-vous que les lames du tablier sont bien alignées.

Vérifiez également le serrage des vis, des boulons de montage et des joints. S’il y a des dommages quelque part, veillez à remplacer ou à réparer les pièces en question. Attention, ne faites jamais cette manœuvre pendant que le moteur est relié à l’électricité. Cette petite inspection sert une fois sur deux à identifier la source du bruit et l’atténuer sans devoir sortir les gros moyens.

Traitement de la rouille

La corrosion et la rouille affectent rapidement les engrenages en métal du moteur ce qui provoque des bruits insupportables. Retirez le revêtement du moteur et inspectez les engrenages. Nettoyez-les bien avec un produit spécifique en cas de présence de rouilles pour éviter la propagation vers les autres éléments du moteur. Si, par contre, la corrosion est trop dense, il faut remplacer la pièce en question.

Changez le moteur

Parfois, il n’existe pas de meilleure solution que d’investir dans un nouveau moteur, puisque le vôtre a déjà fait son temps. Ceci peut s’avérer même plus rentable puisqu’un vieux moteur défectueux ne peut que causer davantage de bruits désagréables (risque d’avoir des problèmes avec vos voisins) et d’endommager tout le système ce qui finira par vous coûter plus cher en réparations.